La communauté financière est une partie prenante essentielle du Groupe. La valeur créée par nos Métiers permet notamment le versement de dividendes à nos actionnaires.

Une politique de dividende qui s’inscrit dans le long terme

Dividende par action

  • 2003: 0,54
  • 2004: 0,75
  • 2005: 0,90
  • 2006: 1,20
  • 2007: 1,50
  • 2008: 1,60
  • 2009: 1,60
  • 2010: 1,60
  • 2011: 1,60
  • 2012: 1,60
  • 2013: 1,60
  • 2014: 1,60
  • 2015: 1,60
  • 2016: 1,60
  • 2017: 1,70
  • 2018: 1,70
  • 2019: 1,70
  • 2020: 1,70
  • 2021: 1,80

Rendement du dividende

  • 2016: 4,70%
  • 2017: 3,90%
  • 2018: 5,40%
  • 2019: 4,50%
  • 2020: 5,10%
  • 2021: 5,70%

EDITO

LES MOTS DE PASCAL GRANGE

Directeur général délégué, directeur financier du groupe Bouygues

(Datée du 23 février 2022)

Le Groupe souhaite se développer dans tous ses Métiers, qui sont positionnés sur des secteurs porteurs, en procédant à des investissements soigneusement sélectionnés et à des opérations de croissance externe ciblées.


Ce développement a un préalable, c’est de veiller à la compétitivité de nos offres et à l’atteinte de nos objectifs de rentabilité, deux facteurs essentiels à notre pérennité. À cette fin, des plans d’action sont mis en place dans chacun des Métiers du Groupe. À titre d’exemple, il s’agit chez Bouygues Telecom du plan « Ambition 2026 » visant à augmenter les marges tout en accélérant le déploiement du FTTH et de la 5G. Dans tous les Métiers, ces plans qui portent leurs premiers fruits nous ont permis d’envisager de franchir une nouvelle étape, celle du développement. En 2021, le Groupe a annoncé deux projets d’envergure, l’option d’achat d’Equans et le rapprochement entre TF1 et M6. De son côté, Colas a fait l’acquisition de Destia, première entreprise finlandaise de travaux routiers et ferroviaires. Nous avons saisi ces trois opportunités parce que nous considérons qu’elles nous permettent de nous renforcer sur des secteurs en forte croissance, d’acquérir des expertises nouvelles et de nous implanter dans des géographies prometteuses.

Ces opérations de croissance externe – dont il nous revient collectivement de faire des succès – ne doivent constituer qu’une partie de notre développement, aux côtés de la croissance organique. Cette deuxième part, importante également, doit être faite notamment grâce à l’innovation visant à toujours plus de valeur ajoutée dans nos offres, à la réduction des émissions de gaz à effet de serre et à la préservation de la biodiversité. Le Groupe a de grands atouts, notamment la diversité de ses Métiers qui assure une grande résilience, et sa position sur des marchés offrant d’excellentes perspectives de croissance.

Notre ambition est de tirer parti de ces deux leviers pour nous développer, augmenter la génération de cash-flow et créer de la valeur au bénéfice de nos clients, de nos collaborateurs, de nos actionnaires et plus globalement de toutes nos parties prenantes.