Magazine
Nos sites
Les sites du groupe
  • Bouygues SA
  • Services
  • Filiales

ENTREZ DANS LE PLUS BEL HÔTEL DU MONDEL'Hôtel de Crillon par ceux qui le font

Reportage
5 min
12/04/2018

Paris, place de la concorde

Une nouvelle vie s’ouvre à l’Hôtel de Crillon, transfiguré. L’illustre palace a été inauguré en juillet dernier, après quatre ans de fermeture et une formidable rénovation conduite par Bouygues Construction. Présentation, à travers les yeux de ses équipes, d’un ouvrage exceptionnel.
Par Marie-Sophie Boissy

lumière sur UNE métamorphose

Transformer des suites en nightclubs et des bibliothèques en dressings, faire sortir des écrans des murs mais faire entrer la mode dans l’édifice grâce à des designers comme Karl Lagerfeld ou Chahan Minassian (un ancien de Ralph Lauren) : autant de tours de magie qui fascineront les visiteurs du nouveau palace de la Concorde.

Qu’on ne se méprenne pas : il ne s’agit pas d’une réouverture après rénovation, mais bien d’un Hôtel de Crillon métamorphosé qui voit le jour, après quatre ans de travaux menés par Bouygues Bâtiment Ile-de-France – Rénovation Privée et tenus secrets derrière la bâche lui servant de chrysalide. Celle-ci présentait une réplique de la façade et scintillait toutes les heures en même temps que la tour Eiffel.

Ce papillon de lumière devrait aussi bien attirer les Parisiens venus se prélasser au spa ou prendre un verre au bar, désormais accessible dès l’entrée, que les touristes fortunés du monde entier et amateurs d’art éclectiques.

LE PLUS BEL HÔTEL DU MONDE

Sous la houlette de la décoratrice d’intérieur Aline d’Amman, cinq décorateurs ont ainsi transfiguré les 16 740 m² de l’hôtel, lui imprimant chacun leur patte, depuis la restauration de certaines pièces dans le plus pur style XVIIIe jusqu’aux dernières innovations domotiques. Opéré par le groupe hongkongais Rosewood Hotels & Resorts, qui signe là sa première référence parisienne, l’établissement développe en effet un nouveau concept alliant le raffinement d’un écrin ancien à une très grande modernité.

Les câbles se dissimulent derrière les miroirs d’origine redorés tandis que, parmi soixante ambiances d’éclairage proposées dans certaines suites, les préférences du client sont automatiquement enregistrées, ledit client qui a pu commander la température et l’horaire de son bain dès sa descente de l’avion. “Nous n’avons pas recherché la technologie, évolutive par essence, mais la fonctionnalité : tout est personnalisable”, expose Alain Tayar, directeur de production chez Rénovation Privée, filiale de Bouygues Bâtiment Ile-de-France.

545 matériaux

Les iPads dans les chambres font donc bon ménage avec une longue tradition d’artisanat d’art. 120 sous-traitants spécialisés ont été associés à la cinquantaine de compagnons formés sur les plus beaux palaces parisiens pour faire rejaillir l’âme du lieu. Ils ont eu recours à pas moins de 545 matériaux, parmi les plus rares et les plus précieux : des plafonds en nacre et feuille d’or, 57 marbres différents ou encore, dans Les Grands Appartements aménagés par le designer Karl Lagerfeld, une moquette reproduisant les griffures de sa chatte Choupette !

Dans cette même suite exceptionnelle, une baignoire taillée dans un seul bloc de marbre, sélectionné après six mois d’investigation aux quatre coins du globe, a nécessité une grue et un renforcement du plancher spécifique.

124
Chambres
Contre 147 auparavant
50
Compagnons Bouygues
et 400 compagnons tous corps d’état de pointe
3
Salons classés
Salons Marie-Antoinette, des Aigles et des Batailles
41
Mois de chantier

IL Y AURA UN “AVANT” ET UN “APRÈS”

En creusant un deuxième sous-sol à fleur de Seine, les équipes ont aussi accompli une prouesse technique mémorable. Ce niveau est désormais occupé par une magnifique piscine avec ses 17 600 mosaïques or-émeraude le long d’une fresque en céramique de l’artiste Peter Lane, avec vue sur le ciel grâce à une verrière.

“Le nouvel Hôtel de Crillon est à l’hôtellerie ce qu’était le Concorde à l’aviation… ou la Tesla à l’automobile ! Surenchère dans le luxe, révolution des codes... Il y aura un ‘avant’ et un ‘après’, ajoute Alain Tayar. Nous sommes en train de faire passer le marché des palaces parisiens au cran supérieur.”

PETITE HISTOIRE D’UN HAUT LIEU DE L’HISTOIRE

En 1758, le roi de France, Louis XV commanda à son architecte Ange-Jacques Gabriel, la réalisation sur la “place Louis XV” (actuelle place de la Concorde) de deux façades identiques de part et d’autre de la rue Royale : la façade orientale, qui fut occupée comme garde-meubles royal puis par l’hôtel de la Marine, et la façade occidentale, derrière laquelle furent érigés quatre hôtels particuliers, dont l’hôtel d’Aumont. La reine Marie-Antoinette y prit des leçons de piano, léguant son nom à l’un des trois salons classés. En 1788, l’hôtel fut acquis par François Félix de Crillon, qui lui donna son nom. En 1919, le pacte de la Société des Nations (ancêtre de l’Organisation des Nations unies) y fut signé. En 1986, l’humoriste Thierry Le Luron mourut dans ses murs mais le fait demeura caché car “on ne meurt pas dans un hôtel”. Plus heureux, John Travolta s’y maria en 1991. En 1998, l’équipe de France de football présenta le trophée de la Coupe du monde de football au public depuis la terrasse à l’étage. Le Bal des Débutantes s’y déroula jusqu’en 2012 et le prix Femina y fut dévoilé chaque année jusqu’à la fermeture. Quant à Miss France, elle s’y faisait photographier le lendemain de son élection.

Marc Raffray
Directeur Général de l’hôtel

“La rénovation menée par Bouygues Construction, avec qui nous collaborons encore en cette phase de rodage, a fait entrer l’Hôtel de Crillon dans le XXIe siècle tout en conservant l’esprit du XVIIIe siècle. Le savoir-faire français a été mis sous le feu des projecteurs avec 147 métiers d’art représentés. Mais outre ce lieu magique, ce sont aussi les 380 collaborateurs et leur service impeccable qui font de l’Hôtel de Crillon ce qu’il est.

La rénovation menée par Bouygues Construction a fait entrer l’Hôtel de Crillon dans le XXIe siècle

Nous avons essayé de reconnecter les équipes avec la clientèle : nous avons ainsi lancé le premier service de majordomes sur la place de Paris. Moi-même, j’accueille chaque nouveau client. Nous souhaitons que nos hôtes aient le sentiment d’arriver dans une résidence et s’y sentent chez eux.”

Je n’ai jamais vu ce niveau de luxe en 25 ans de carrière. C’est le plus bel hôtel qu’on ait rénové. Chaque pièce est une boîte à bijoux.”
Emmanuel Chodorge
directeur Travaux adjoint chez Bouygues Bâtiment Ile-de-France
–Rénovation Privée
Joyce de Wit
Gouvernante générale

“Nous faisons plus que répondre aux demandes des clients. Nous personnalisons leur séjour selon leurs convenances. Un jour, une personne est arrivée avec 200 paires de chaussures. Nous avons acheté des supports pour tous ses souliers : elle a beaucoup apprécié cette attention.

Nous personnalisons le séjour des clients

Quinze jours avant l’ouverture, nous sommes tous venus en jean pour tester toutes les chambres et vivre l’expérience client, comme dans la suite du Duc de Crillon, où les fresques et les ors ont été restaurés par une entreprise des Monuments historiques.”

J’ai été associé au choix des équipements et de l’art de table, que nous avons imaginé avec des artisans français – dont certains que nous avons sauvés de la fermeture.
Christopher Hache
Chef des cuisines
Charles Saadoun
Directeur technique
J’ai profité de la rénovation pour améliorer l’exploitation de l’établissement

Nous avons longuement réfléchi aux flux de circulation pour savoir dans quel sens positionner les portes. Tout est fait pour faciliter la vie du personnel : les bagagistes ont des chariots motorisés et les femmes de ménage des lève-lits électriques. C’était passionnant de suivre ce chantier gigantesque. C’est l’aventure d’une vie !

Yann Daniel, responsable du bar : “Le bar Les Ambassadeurs se tient désormais près de l’entrée pour être plus accessible aux clients de l’extérieur”.