Magazine
Nos sites
Les sites du groupe
  • Bouygues SA
  • Services
  • Filiales

CFC, AU COEUR DU FUTUR QUARTIER D’AFFAIRES MAROCAINUne tour iconique à Casablanca

Reportage
10 min
08/04/2019

MAROC

À Casablanca, dans le quartier d’Anfa, Bouygues Construction érige la première tour de grande hauteur du pays. Baptisée CFC pour Casablanca Finance City, elle constituera avec son architecture singulière l’emblème du quartier d’affaires du même nom, voué à devenir une place financière influente en Afrique.
Par Isabelle Godar

9h, sous une chaleur humide, une dizaine de compagnons installent les façades du 28 e et dernier étage de la tour CFC. Leurs regards embrassent la ville de Casablanca, immense avec son agglomération. En direction de l’Océan, se tient l’imposante Mosquée Hassan II, construite par Bouygues Construction en 1992 et dotée du plus haut minaret du monde. “Actuellement, aucun édifice au Maroc ne dépasse sa hauteur”, précise Ahmed Bouqottaya, responsable Qualité-sécurité-environnement chez Bymaro, filiale marocaine de Bouygues Bâtiment International.

TOUR DE GRANDE
HAUTEUR

S’élevant à 136 mètres, la tour CFC n’en est pas moins la première tour de grande hauteur du Maroc. Sa construction a démarré en 2015 et a mobilisé près de 400 compagnons en pointe. À sa livraison en février 2019, l’ouvrage accueillera 23 000 m 2 de bureaux ainsi qu’une salle de conférence d’une capacité de 100 personnes. Avec une coiffe en forme de diamant étiré et une structure asymétrique, la tour illustre la volonté de “faire de Casablanca une ville moderne avec une architecture audacieuse”, explique Hicham Zegrary, secrétaire général de Casablanca Finance City, le futur quartier d’affaires dont la tour porte le nom. Depuis le siècle dernier, la capitale économique et culturelle du Maroc est en effet un fleuron de l’Art déco. Morphosis 1 , le cabinet d’architecte qui a imaginé l’ouvrage, a conçu des façades vitrées avec une double peau en aluminium conçue pour protéger le bâtiment de la chaleur et de la réverbération du soleil, tout en garantissant à ses occupants un beau panorama sur l’extérieur. “Les 1 300 éléments qui recouvriront la façade permettront de réaliser jusqu’à 30 % de gains énergétiques par rapport à un bâtiment standard”, précise Driss Kabbaj, responsable du projet CFC pour Bymaro.

Autre particularité architecturale : Bymaro a proposé de construire un étage supplémentaire par rapport au projet initial grâce à un système de précontrainte 2 apportée par VSL, autre filiale de Bouygues Construction. Cette technique a ainsi permis de réduire l’épaisseur des planchers en béton d’environ 10 à 20 centimètres. “Cette proposition innovante a fait la différence pour nous démarquer lors de l’appel d’offres”, note Driss Kabbaj.

1. Le cabinet Morphosis a gagné plusieurs concours internationaux d’architecture, dont le Prix Pritzker en 2005 .
2. La précontrainte consiste à comprimer le béton à l’aide d’un système de câbles en acier ancrés aux deux extrémités, pour limiter la fissuration et augmenter la durée de vie de l’ouvrage.

136
Mètres de hauteur
28
Étages
400
Compagnons mobilisés
23 000m2
de bureaux

LA TOUR CFC, C’EST :

UN NOUVEAU HUB
FINANCIER

En 2010, sous l’impulsion du roi Mohammed VI, l’État marocain a lancé un programme d’urbanisme de 350 hectares dans la zone d’Anfa (qui signifie “colline” en berbère), l’ancien site de l’aéroport de Casablanca, pour en faire un nouveau cœur de ville, cosmopolite et agréable à vivre. Sur 50 hectares, Casablanca Finance City sera amené à devenir l’un des plus grands hubs économiques africains. La tour construite par Bymaro est la première à en sortir de terre. Parmi ses futurs occupants, l’institution CFC qui regroupe des acteurs comme la Bourse de Casablanca, la Caisse des Dépôts et la banque d’État. Celle-ci octroie aux entreprises éligibles un label donnant droit à un package d’avantages attractifs pour venir s’implanter au sein de la zone d’affaires. “Notre objectif est d’attirer les grands groupes internationaux — holdings, sièges régionaux, entreprises financières et prestataires de services — qui souhaitent gérer et superviser leurs activités sur le continent, indique Hicham Zegrary. Nous leur offrons des avantages fiscaux et financiers sur leurs transactions ainsi qu’un accompagnement facilitant leurs conditions d’installation tel que des obtentions rapides de visas et de cartes de séjour ou des aides aux démarches administratives”. Autre atout : Casablanca bénéficie d’un emplacement stratégique privilégié entre l’Europe et l’Afrique et son aéroport international offre plus de 120 dessertes à travers le monde.

UNE VILLE PLUS VERTE

Anfa n’est plus une vaste friche. Les écoquartiers se multiplient faisant la part belle aux terrasses végétalisées et aux promenades fleuries. L’un d’eux, Les Faubourg d’Anfa, constitue l’une des premières offres de logements chics développée par Bouygues Immobilier et construit par Bymaro. Le programme comprend 390 logements (dont 350 ont trouvé acquéreurs) et des commerces en rez-de-chaussée. Ils sont labellisés HQE, notamment grâce à la production d’énergies renouvelables. À côté, un autre projet d’écoquartier “le BO52”, porté par Linkcity Maroc, filiale de développement immobilier de Bouygues Construction, comprend 150 logements labellisés HQE 3 également. Pour Charaf Soussi, directeur d’exploitation chez Bymaro : “Ici, le groupe allie ses expertises en matière de construction durable pour en faire une signature, et elle est en plein essor au Maroc”. Tous les projets de la zone d’Anfa devront répondre aux dernières normes environnementales exigées par le client. Après l’accueil de la Cop 22 4 à Marrakech, le Maroc se lance dans un vaste plan de transition énergétique, avec 10 milliards d’euros qui seront investis dans la construction de fermes solaires. “L’Afrique sera frappée par les changements climatiques, annonce Hicham Zegrary. Le Maroc soutient la finance verte et se donne notamment comme objectif de consacrer 30 % de sa production à l’énergie verte d’ici à 2030.” Avec sa capacité reconnue à gérer des projets complexes, et sa connaissance de toute la chaîne de valeur, le Groupe a de nombreux atouts pour accompagner le Maroc dans ce contexte porteur.

3. HQE Excellent pour les deux premières tranches et HQE Exceptionnel pour la troisième tranche.
4. La Cop est la 22e conférence des parties. Chaque année, l’événement réunit tous les chefs d’État pour échanger et légiférer sur les problématiques de réchauffement climatique.

LE SAVIEZ-VOUS ?
Dix Compagnons de l’Atlas ont travaillé sur le projet de la tour CFC. Ils sont au total 49 dans la filiale marocaine. Tout comme les Compagnons du Minorange, ils sont récompensés pour leur mérite et leur savoir- faire qu’ils transmettent aux nouvelles générations via des formations et un système de tutorat. Ils ont également accès à des formations spécifiques et bénéficient d’entretiens individuels annuels dans le cadre de leur appartenance à cette confrérie. Ils se retrouvent une fois par an dans le cadre d’un voyage organisé dans une région différente du Maroc.
LES PLUS HAUTS STANDARDS éCOLOGIQUES
La tour CFC vise la certification Leed, grâce notamment à un système d’inertie thermique des planchers où la chaleur et le froid peuvent être accumulés et ensuite restitués selon les besoins. Des actions ont également été réalisées durant la phase de chantier : récupération des eaux pluviales, réutilisation des déchets de chantier, recours aux énergies renouvelables... Les gravats ont par exemple été réutilisés pour la fabrication de routes. Au total, ce sont 65 % des déchets qui ont été réintroduits en circuit court. “Toutes ces mesures ont permis d’atteindre le niveau Gold de la certification”, indique Ahmed Bouqottaya, responsable QSE chez Bymaro.
Les Faubourgs d'Anfa by Bouygues
Immobilier - Timelaps