Achats responsables

Adhérent du Pacte mondial des Nations unies, le groupe Bouygues s’est engagé à intégrer les principes de la RSE dans ses actes d’achats. Les directions Achats des métiers du Groupe sont les acteurs essentiels de cette démarche dont le principal objectif est d’impliquer les acteurs de l’ensemble de la chaîne de valeur, en particulier les fournisseurs, sous-traitants et prestataires de services.

Un comité Achats et RSE diffuse ces principes à toutes les étapes du processus : en amont (à l’aide de cartographies et d’analyses des risques), lors de la sélection des fournisseurs (grâce à l’insertion de critères RSE pour les produits et services), à l’étape de la contractualisation (grâce à l’insertion de la charte RSE fournisseurs élaborée en 2009) et enfin, lors de l’exécution du contrat (avec des évaluations de la performance RSE du fournisseur et, ponctuellement, des audits).

Fondée sur le respect des fournisseurs, l’intégration des principes de responsabilité sociétale dans les achats s’inscrit dans un triple objectif :

•    Renforcer la maîtrise des risques.

•    Promouvoir de nouvelles pratiques d’achats afin de mieux répondre aux enjeux futurs de développement durable auxquels le Groupe fait face.

•    Répondre aux obligations de transparence en matière de politique RSE auprès de l’Autorité des marchés financiers (AMF), des agences de notation extra-financières et issues de l’article 225 de la loi Grenelle II.

En 2013, un audit interne a été réalisé dans les métiers. Sur la base de ses conclusions, une politique Achat Groupe et un programme de formation commun pour toute la filière ont été élaborés, ainsi qu’une liste d’indicateurs.

La politique Achats et RSE s’applique à tous les métiers du Groupe. Elle  précise les principes fondamentaux de la démarche RSE que le Groupe souhaite voir appliquer dans les différents actes d’achats effectués dans ses métiers, tant en France qu’à l’international. Adoptée en janvier 2014, elle fixe les actions à déployer par les métiers d’ici 2015 (mise en place d’une cartographie des risques et enjeux majeurs RSE sur l’ensemble des achats du métier, définition d’une politique achat et RSE métier (précisant les exigences, règles applicables, objectifs à atteindre, évaluations à mettre en place, indicateurs, etc.). La vérification de ces  dispositions sera faite via les audits du système de management.

Bouygues Construction

Chez Bouygues Construction, la politique Achats responsables est mise en œuvre par la direction Achats centrale d’une part, et les entités dans le cadre de la démarche de développement durable Actitudes d’autre part. Les différents objectifs de la démarche ont été classifiés selon le triptyque économie (coût total de possession optimisé, solvabilité et pérennité des fournisseurs), social (santé et sécurité, lutte contre le travail illégal, respect des droits fondamentaux, insertion) et environnement (diminution des émissions de CO2, des consommations d’énergie, de la production de déchets, préservation des ressources et de la biodiversité). La mise en œuvre de cette démarche d’achats responsables se réalise à toutes les étapes du processus d’achats.

Les différentes actions mises en œuvre par la filière Achats sont réparties autour de huit axes : 

1) Un choix raisonné des produits et matériaux en amont pour une éco-conception des offres.

2) Un comportement achats responsables, par la mise en œuvre du code déontologique et la signature de la charte Grands donneurs d’ordres – PME.

3) Le développement des achats solidaires (recours aux secteurs protégés et adaptés).

4) Des achats responsables de produits « bois » (lutter contre le commerce illégal de bois, identifier et éliminer tout achat éventuel de produits « bois » menacés, augmenter la part d’achats de produits « bois » éco-certifiés).  Pour cela, Bouygues Construction a signé en 2010 un partenariat avec le WWF (World Wide Fund for Nature) pour rejoindre son réseau Forêt et Commerce (Global Forest and Trade Network). Ce partenariat se poursuit en 2013.

5) La lutte contre le travail illégal : différentes actions sont mises en œuvre en collaboration avec les sous-traitants et sociétés d’intérim : contrôles des papiers et autorisations de travail, système de sécurité, formation des équipes travaux, clauses contractuelles sur la situation régulière des intérimaires, etc.

6) Une sélection et un suivi des fournisseurs. Les filiales de Bouygues Construction s’emploient à mobiliser leurs sous-traitants sur les thèmes de la santé, la sécurité, la qualité, l’environnement et la lutte contre le travail dissimulé.

En 2013, Bouygues Construction a lancé un appel d’offres national auprès des sociétés d’intérim, en prenant en compte des critères sociaux et d’éthique des affaires lors de la sélection (puis du suivi) des entreprises de travail temporaires. 

7) Un management de la relation avec les fournisseurs (relations basées sur les valeurs de transparence, de réduction des impacts environnementaux et sociaux, de respect des délais de paiement et de co-création de valeur).

 8) Le développement d’innovations partenariales, en mettant par exemple à disposition des fournisseurs les outils permettant le déploiement de leurs innovations à grande échelle. Cela passe également par des co-développements de produits ou équipements.

Bouygues Immobilier

Dans le cadre de sa politique Achat, Bouygues Immobilier évalue d’une part, sur la plateforme EcoVadis, l’ensemble de ses fournisseurs nationaux de matériaux référencés dans les collections nationales(1) afin de mesurer leur engagement en matière environnementale, sociale et éthique. D’autre part, l’ensemble des prestataires est soumis à un questionnaire d’évaluation de leur politique RSE, adapté au secteur des TPE/PME le cas échéant. Bouygues Immobilier s’est fixé pour objectif d’atteindre, dans l’activité logement, 80 % de fournisseurs évalués à horizon 2015 et est actuellement en ligne avec ces objectifs.

Bouygues Immobilier prend en compte les critères sociaux à travers le travail de la Mission handicap, créée en 2011 au sein de la direction des Ressources humaines. Au total, quarante-quatre correspondants « handicap » mettent en place des actions de sous-traitance avec le réseau Gesat (Groupement des établissements et services d’aide par le travail). Une année a suffi pour atteindre une augmentation de plus de 50 % des commandes de sous-traitance réalisées auprès du secteur protégé. Dans le cadre de son accord d’entreprise, Bouygues Immobilier s’est engagé à augmenter de 5 % par an le chiffre d’affaires hors taxes commandé auprès du secteur protégé et adapté entre 2011 et 2013. En 2012, le chiffre d’affaires hors taxes commandé auprès des EA/ESAT a  augmenté de 10 %. L’accord sera renégocié courant 2014.

 

(1) Les "collections" nationales permettent aux clients de personnaliser leur logement. Elles référencent les matériaux pour les prestations intérieures.

Bouygues Telecom

Bouygues Telecom développe une politique d’achats responsables qui a pour objectifs : • le référencement de produits et de services plus respectueux de l’environnement, socialement responsables et fabriqués dans le respect des principes éthiques, • le développement de relations équilibrées avec ses fournisseurs.

Cette politique s’applique à ses fournisseurs majeurs et les actions prioritaires sont définies grâce à une cartographie des risques RSE par famille d’achat, diffusée en 2011 et mise à jour fin 2013. Le processus de sélection des fournisseurs intègre des critères RSE. Afin de mieux connaître les engagements des fournisseurs et sous-traitants en la matière, des évaluations et audits RSE sont réalisés et accompagnés, si nécessaire, de plans de progrès. 

Le recours aux entreprises du secteur adapté et protégé couplé à un effort de diversification des activités qui leur sont confiées est un des axes forts de la politique d’achats responsables. Les prestations achetées permettent notamment le paramétrage des mobiles en démonstration dans le réseau de magasins Clubs Bouygues Telecom, la gestion de la fin de vie des équipements informatiques et l’entretien des espaces verts des sites.

Bouygues Telecom est membre de l’Association Pas@Pas dans le but de promouvoir et de faciliter la sous-traitance au secteur protégé et adapté, et à celui de l’insertion. Cette démarche, souvent récompensée, a été distinguée en juin 2013 par une Mention spéciale lors des Trophées des achats organisés par la CDAF.

Bouygues Telecom

Bouygues Telecom développe une politique d’achats responsables qui a pour objectifs : • le référencement de produits et de services plus respectueux de l’environnement, socialement responsables et fabriqués dans le respect des principes éthiques, • le développement de relations équilibrées avec ses fournisseurs.

Cette politique s’applique à ses fournisseurs majeurs et les actions prioritaires sont définies grâce à une cartographie des risques RSE par famille d’achat, diffusée en 2011 et mise à jour fin 2013. Le processus de sélection des fournisseurs intègre des critères RSE. Afin de mieux connaître les engagements des fournisseurs et sous-traitants en la matière, des évaluations et audits RSE sont réalisés et accompagnés, si nécessaire, de plans de progrès. 

Le recours aux entreprises du secteur adapté et protégé couplé à un effort de diversification des activités qui leur sont confiées est un des axes forts de la politique d’achats responsables. Les prestations achetées permettent notamment le paramétrage des mobiles en démonstration dans le réseau de magasins Clubs Bouygues Telecom, la gestion de la fin de vie des équipements informatiques et l’entretien des espaces verts des sites.

Bouygues Telecom est membre de l’Association Pas@Pas dans le but de promouvoir et de faciliter la sous-traitance au secteur protégé et adapté, et à celui de l’insertion. Cette démarche, souvent récompensée, a été distinguée en juin 2013 par une Mention spéciale lors des Trophées des achats organisés par la CDAF.

Colas

La démarche d’achats responsables de Colas est progressive et ciblée compte tenu du grand nombre de fournisseurs, de prestataires et de sous-traitants du groupe Colas, de la décentralisation des achats au niveau des sites ou des chantiers et de la contrainte économique. Colas a décidé d’intégrer les relations avec ses fournisseurs et prestataires parmi les éléments nécessitant une vigilance particulière en France et à l’International.

Sa démarche refondée en août 2013 consiste à :

•    identifier les fournisseurs, prestataires et sous-traitants qui ont pris des engagements publics intégrant les achats responsables (adhérents au Pacte mondial, au BITC (Business in the Community), au BSR (Business for Social Responsability), etc.) ou qui ont fait l’objet d’une notation publiée satisfaisante dans ce domaine (entreprises notées dans des index tels que DJSI, FTSE4Good, etc.). Les commandes passées auprès de telles entreprises satisfont d’emblée un premier niveau d’exigence d’achat responsable. Il s’agit alors d’évaluer la proportion des achats de ce type, en s’appuyant sur les systèmes d’information achats disponibles chez certaines filiales ou en procédant à une analyse de cette proportion par sondage. L’objectif est que chaque filiale dispose d’une telle évaluation pour l’exercice de reporting 2013-2014 et puisse décrire ses sources et ses méthodes,

•    identifier les risques majeurs spécifiques à certains types d’achats dans chaque filiale. Pour analyser les risques d’achats non responsables, l’exercice est engagé dans le cadre de la cartographie des risques. Pour ce faire, un guide définissant la notion d’achats responsables et listant partiellement les risques potentiels associés aux différents types d’achats a été établi.

À l’issue de ces exercices, le comité directeur décidera des actions à engager afin de réduire les risques identifiés et satisfaire les exigences croissantes dans le domaine de la RSE. 

La définition d’indicateurs appropriés constituera une deuxième étape dans le déploiement de cette démarche.  Par ailleurs, Colas réalise en France métropolitaine des audits fournisseurs sous contrats cadres : quarante-neuf ont été effectués à ce jour (dix-neuf en 2013, vingt en 2012).  En 2014, l’objectif est de porter à trois le nombre d’audits pratiqués par chaque acheteur.

TF1

La direction des achats de TF1 a mis en place, dès sa création en 2008, une démarche « Achats responsables ». L’évaluation des fournisseurs au travers de la plateforme Ecovadis, le recours au secteur protégé/adapté, l’intégration de critères « développement durable » dans les appels d’offres, sont les principaux axes d’action de la démarche à laquelle 100 % des acheteurs de la direction centrale des achats ont été formés.

En 2013, les évaluations RSE des fournisseurs sont étendues aux achats de droits et aux achats de produits Téléshopping. Cette extension à toutes les familles d’achats des évaluations RSE s’inscrit dans une politique globale de TF1 en matière d’achats responsables. Des formations auprès des acheteurs de droits seront organisées en 2014 afin de renforcer les compétences internes en termes de RSE. Par ailleurs, TF1 a été candidat en 2013 pour l’obtention du label « Relations fournisseurs responsables » décerné par la médiation de la République inter-entreprises et la Compagnie des dirigeants et acheteurs de France (CDAF) qui le lui ont décerné le 27 janvier 2014.


(Mise à jour : juin 2016)

Indicateurs

Prise en compte dans la politique d'achat des enjeux sociaux et environnementaux

Ouvrir le document

2457
fournisseurs évalués selon
des critères QSE/RSE chez bouygues construction

Charte RSE fournisseurs

Charte RSE 

 

 

 

 

 

24 heures dans les directions Achats de Bouygues

► Les Achats sont au cœur de la vie de l’entreprise. Dans certaines filiales de Bouygues, les Achats représentent jusqu’à 3/4 du chiffre d’affaires. Mais comment achète-t-on ? Pour le découvrir, passez une journée dans les coulisses des Achats. Crédits : Production : Bouygues (2014)…