Recrutement et mobilité

En France, le contexte général est à la baisse des recrutements compte tenu d’une activité plus tendue. C’est le cas chez Bouygues Construction, Colas et Bouygues Telecom. Certaines spécialités ou activités font exception : les activités de Bouygues Telecom en relation directe avec ses clients (les centres de relation clients et les boutiques du réseau Clubs) et les activités de Colas Rail, par exemple. TF1 a augmenté son nombre de recrutements tout en restant attentif à la gestion de ses effectifs. L’augmentation du nombre de recrutements chez Bouygues Immobilier s’explique par une dynamique de recrutement forte au sein de sa filiale Ossabois. Il est à noter qu’en France, le taux d’instabilité s’établit à 7,78 % pour le Groupe.

À l’international, le recrutement est toujours très dynamique chez Bouygues Construction en raison de la réalisation de gros projets en Asie. Chez Colas, une hausse du volume de recrutements est également constatée, notamment en Europe centrale. La forte augmentation du nombre de recrutements à l’international chez Bouygues Construction s’explique également par un fort recours et un meilleur suivi des embauches en contrats temporaires, notamment en Asie et en Afrique.

De façon à accompagner au mieux la mise en œuvre du plan de transformation, Bouygues Telecom a mis en place plusieurs dispositifs d’accompagnement (point d’information conseil, site internet dédié réservé aux collaborateurs). Une structure de reclassement interne a permis de maximiser les mobilités au sein du groupe Bouygues, tout en développant l’employabilité des collaborateurs. À l’occasion du plan de sauvegarde de l’emploi de Bouygues Telecom, Martin Bouygues a tenu à faire solennellement appel à la solidarité entre les entreprises du Groupe pour reclasser les collaborateurs et amortir autant que possible les conséquences sociales des réductions d’effectifs.

Outre les nombreuses actions des métiers dans le domaine de la mobilité (outils et équipes dédiées dans tous les métiers), le Groupe s’appuie sur la direction Mobilité de sa société mère – la direction Mobilité est à la disposition des directions RH et, en toute confidentialité, des collaborateurs des filiales –, aux comités Mobilité inter-métiers nationaux et régionaux, ainsi qu’à l’outil extranet qui met en visibilité les postes à pourvoir.

Pour Bouygues Construction, le chiffre élevé à l’international est à mettre en corrélation avec le nombre de recrutements. La nature des activités en mode projet explique un fort recours à une main d’œuvre locale avec des contrats limités à l’exécution d’un cycle ou d’un chantier. La livraison de très gros chantiers en 2014 explique le volume des départs.

Chez Colas, le nombre de licenciements sur le périmètre France est quasiment stable par rapport à 2013 et reste faible rapporté à l’effectif. Dans le cadre de la reconfiguration de la raffinerie de Dunkerque (recentrage de l’activité sur la seule production de bitume), un plan de sauvegarde de l’emploi (PSE) a été engagé en octobre 2014 avec les instances représentatives du personnel de l’entreprise. À l’international, le nombre de départs est élevé dans des pays ou des continents où l’activité est fortement saisonnière comme les États-Unis, le Canada, l’Afrique et l’Asie.

En France, le Groupe a maintenu en 2014 une politique active sur le marché de l’emploi, quelles que soient les circonstances. Le travail sur l’attractivité porte sur les relations Écoles et la digitalisation du recrutement.


(Mise à jour : janvier 2016)