Gouvernance

Sous la responsabilité d’Olivier Bouygues, directeur général délégué, la direction du développement durable & Qualité Sécurité Environnement (QSE) de la société mère assure la coordination de la démarche globale, ainsi que le partage et la diffusion des bonnes pratiques, notamment auprès des directions Développement durable de chacune des filiales.

La direction Développement durable pilote plusieurs comités transverses (Développement durable, QSE, Achats et RSE, Reporting extra-financier, Stratégie énergie – carbone, etc.). Ces comités permettent de diffuser les principes du développement durable et de coordonner les actions sur des thématiques transversales. Composée d’environ un millier de collaborateurs, la filière QSE de Bouygues participe ainsi à la maîtrise des risques opérationnels.

Chacun des métiers utilise les normes de systèmes de management pour renforcer et améliorer ses performances managériales en termes de qualité (par exemple, Iso 9001), de sécurité (par exemple, Ohsas 18001) et d’environnement (par exemple, Iso 14001). La certification des systèmes de management de la qualité, de la sécurité et de l’environnement est une garantie supplémentaire de leur efficacité.

Pour garantir le suivi et l’amélioration continue de ces actions, le Groupe a conçu et déployé un système de reporting rendant compte de ses performances.

Bouygues Construction

Chez Bouygues Construction, la prise en compte des questions environnementales est assurée dans le cadre du pilotage global de la politique de développement durable (« Actitudes »). Elle est animée par la direction Innovation et Construction durable,

fédérant les actions d’une direction Développement durable, d’une direction Marketing et Prospective et d’une direction Recherche, Développement et Innovation avec son pôle de compétences en construction durable. 

Pour le déploiement opérationnel, la direction Développement durable s’appuie sur un comité Développement durable composé de représentants des entités opérationnelles et des fonctions supports. Elle anime également un réseau d’une centaine de correspondants dans les filiales, dont une trentaine dédiée spécifiquement aux questions environnementales.

En 2013, le comité de direction générale a renforcé la mobilisation des équipes commerciales par l’intégration de modules dédiés à la construction durable dans les cycles existants du campus Commerce et la mise en place d’un réseau de référents commerciaux « construction durable ».

L’ambition de Bouygues Construction est de bâtir un cadre de vie durable, en réalisant pour ses clients des projets qui préservent l’environnement tout en garantissant le confort et le bien-être des utilisateurs. Cette approche est développée à tous les stades du projet :

•    En phase de conception : 

Bouygues Construction s’appuie sur les certifications environnementales (BREEAM®, LEED®, HQE®, etc.) déployées sur plus de la moitié de sa prise de commandes Bâtiment.

 

•    En phase de construction :

-    Bouygues Construction intègre l’ensemble des enjeux environnementaux chantiers dans une démarche globale baptisée Ecosite qui a pour objectif de diminuer l’empreinte écologique de ses chantiers. Lancé en 2010, ce label environnemental interne garantit le respect de standards environnementaux issus des réglementations les plus exigeantes, de la gestion des déchets à la réduction des nuisances pour les riverains, en passant par la préservation de la biodiversité. 

-    Cette maîtrise des impacts environnementaux passe également par une politique de prévention fondée sur un système de management environnemental certifié Iso 14001. 

 

•    En phase d’exploitation-maintenance :

Bouygues Construction accompagne de plus en plus ses clients dans le pilotage et la maîtrise de leurs consommations finales et propose des offres intégrant des engagements de performance, notamment au travers des CPE (contrats de performance énergétique) signés dans le logement et le tertiaire. 

Bouygues Immobilier

Opérateur engagé de la ville durable, Bouygues Immobilier mène depuis 2006 une politique active en matière de développement durable :


•    en phase de conception lors de l’initiation du processus de l’offre immobilière, 
•    sur les chantiers des bâtiments réalisés par des constructeurs pour Bouygues Immobilier, dans les processus internes.

La directrice Communication, Marketing et Développement durable, est membre du comité stratégique.

Afin d’allier management environnemental des opérations, confort et qualité sanitaire sur ses programmes, Bouygues Immobilier s’est engagé dans des démarches de certifications environnementales (chantier propre, choix des matériaux, gestion de l’eau et de l’énergie, confort acoustique) avec les démarches Habitat & Environnement (H&E) et Haute Qualité Environnementale (HQE®). Ainsi, tous les programmes de logements de Bouygues Immobilier font l’objet, depuis 2010, d’une certification "bâtiments basse consommation" (BBC),  labellisés BBC-effinergie®.
 
Parce que l'énergie positive sera la norme pour tous les logements neufs à partir de 2020, Bouygues Immobilier anticipe l’évolution du marché et a inauguré en 2012, à Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône), Vert Eden, son premier bâtiment de logements à énergie positive puis, en 2013 à Montreuil (Seine-Saint-Denis), l’Avance, première résidence à énergie positive d’Île-de-France, certifiée NF HQE™ Logement et labellisée BBC-effinergie.

À l’échelle du quartier, Bouygues Immobilier s’engage en faveur de l’environnement dès la phase de conception. En 2013, Ginko, écoquartier du Lac de Bordeaux (Gironde), et Cap Azur à Roquebrune-Cap-Martin (Alpes-Maritimes) ont obtenu la mention « Engagé dans la labellisation » lors de la remise des trophées du label national ÉcoQuartier.

Bouygues Immobilier a formalisé sa démarche d’opérateur urbain durable à l’échelle du quartier à travers l’offre UrbanEra® qui intègre dès la phase de conception : la maîtrise de l’énergie, une meilleure gestion de l’eau, la valorisation des déchets, la performance des bâtiments, une meilleure intégration des transports, la biodiversité et la santé, et enfin, les services innovants, tout en privilégiant la dimension humaine et en favorisant une forte implication des habitants.

Bouygues Telecom

Intégrée à la direction Innovation, la structure Développement durable de Bouygues Telecom s’appuie sur un réseau de correspondants dans les directions opérationnelles et sur les neuf sites administratifs de l’entreprise. Plusieurs référentiels sont utilisés pour le management de la démarche RSE :

•    un guide pratique sur les obligations de Bouygues Telecom au titre de la réglementation environnementale mis à jour au moins une fois par an ;

•    la norme Iso 50001 de management de l’énergie qui permet de piloter l’efficacité énergétique de ses sites et d’optimiser de manière durable leurs dépenses énergétiques (37 % du nombre de m2 global des sites administratifs, hors agences et data centres sont certifiés à fin 2013) ;

•    la norme HQE® qui reconnaît la qualité environnementale du bâti, les modalités de suivi et de maintenance, ainsi que les pratiques des utilisateurs, une fois le site occupé (73 % du nombre de m2 global des sites administratifs (hors agences) sont certifiés HQE® en Exploitation à fin 2013).

Colas

La politique en matière d’environnement est intégrée à la démarche de développement responsable de Colas, inscrite par le président-directeur général dans les valeurs du groupe Colas. Un directeur Environnement, également chargé de mission Développement responsable, anime la réflexion sur ce sujet avec les directions fonctionnelles (Communication, Équipement & Innovation, Ressources humaines, Technique et R&D, etc.) et les directions opérationnelles.

La direction Environnement comprend six collaborateurs et un réseau d’une trentaine de responsables Environnement dans les filiales, eux-mêmes relayés sur le terrain par plusieurs centaines d’animateurs ou d’auditeurs internes en environnement, ces fonctions étant généralement associées à d’autres missions : qualité, sécurité, etc.

Après une progression constante depuis 2010, les taux de certification environnementale des sites de production (Iso 14001 ou équivalent) apparaissent en retrait en 2013. Cette évolution est la conséquence, d’une part, du changement de méthode de consolidation qui pondère différemment des entités certifiées et non certifiées, et d’autre part, de la réorganisation de l’activité routière en métropole, qui a pu générer des décalages ponctuels sur le renouvellement des certificats et le détail des périmètres.

L’objectif fixé consiste à atteindre un taux de 100 % et de reprendre la progression en 2014 pour le premier indicateur. L’objectif est ambitieux compte tenu de la présence d’autres actionnaires, parfois même majoritaires, qui ne permettent pas d’en assurer le contrôle pleinement.

Les indicateurs de certification environnementale traduisent la politique de Colas en matière de conformité aux exigences réglementaires, les efforts dans l’analyse des risques environnementaux et leur maîtrise au travers de plans d’action. Des check-lists élaborées par Colas définissent un référentiel concret d’évaluation de la performance environnementale couvrant l’essentiel des installations fixes (plus de 1 700 sites répartis dans le monde) du groupe Colas et permettent de rationaliser les priorités des plans d’amélioration qui en découlent. Ces check-lists sont par ailleurs intégrées au dispositif de contrôle interne de Colas. 

TF1

TF1 s’est engagé à la fois dans la gestion de ses processus internes et dans la démarche Ecoprod qui s’efforce d’introduire l’éco-conception dans l’ensemble du secteur de la production audiovisuelle. La direction des Affaires générales gère l’ensemble des problématiques de consommation d’eau, matières premières et énergie, ainsi que la gestion des déchets dans les sièges du groupe TF1.

Le système de management en place comporte la liste des enjeux environnementaux en amont et en aval des sites, la liste des ICPE, ainsi que la feuille de route « environnement ». En 2012, la première certification HQE® en Exploitation a été obtenue par TF1 dans un des immeubles occupé par le siège social. Cette démarche se poursuit dans les autres bâtiments en 2013. 

Les productions internes de TF1, telles que R.I.S, appliquent les consignes d’Ecoprod. Le producteur Lagardère Active, en partenariat avec TF1 et Ecoprod, a réalisé le premier tournage de série télévisée neutre en carbone avec les huit épisodes de Jo, diffusés en avril et mai 2013.


(Mise à jour : janvier 2016)

51
%
du budget de R&D de bouygues construction
dédié à la Construction durable
58
%
de la prise de commande
bâtiment de Bouygues
construction avec
engagement de certification ou
labellisation environnementale