La construction durable

La construction est un enjeu majeur pour le groupe Bouygues. Il est devenu impératif de concevoir et réaliser des ouvrages intégrant toutes les notions du développement durable. Il faut donc inventer une nouvelle façon de bâtir.  Les entreprises de BTP du groupe Bouygues répondent aux obligations légales, mais s’attachent surtout à les devancer.

Une opportunité

Les échéances du Grenelle de 2010 à 2020 imposent en France une nouvelle façon de bâtir des immeubles : architecture bioclimatique, recours à des matériaux bas carbone comme le bois, usage des énergies renouvelables ou encore pilotage individuel des fonctions de confort. Pour Bouygues, loin d’être une contrainte, ce nouveau mode de construction, proposé en France mais également à l’International, est un véritable axe de différenciation.

Bâtiments neufs

La loi « Grenelle II » impose de concevoir et construire des bâtiments plus sobres énergétiquement.

Adoptée en octobre 2009, la loi « Grenelle II» (loi d’application du « Grenelle I ») prévoit que les bâtiments neufs présentent, dès 2012, une consommation énergétique de 50 kWh/ep/m²/an. Il s'agit de bâtiments à basse consommation (BBC). La réglementation thermique sera aussi renforcée afin que toutes les constructions neuves et rénovées soient conformes à ce niveau de performance énergétique.

Bien évaluer pour mieux vendre

Bouygues travaille à quantifier les économies associées à la réduction des émissions de CO2, et à proposer des éco-variantes « bas carbone » à ses clients.

Cela se concrétise par la construction des bâtiments à énergie positive, qui produisent plus d’énergie qu’ils n’en consomment. Le coût de construction de ce type de bâtiment est plus élevé que celui d’un bâtiment classique. Ce surcoût pourra être répercuté par le propriétaire auprès des utilisateurs qui paieront ainsi des loyers plus élevés mais financés par des économies de charges équivalentes à ce surcoût.

Des éco-variantes plus modestes peuvent aussi générer des économies notables. Celles proposées par Colas en 2010 ont représenté une économie totale de 21 000 tonnes d’équivalent CO2.

Par ailleurs, Bouygues Immobilier a conçu son propre concept de bâtiment à énergie positive Green Office® à Meudon, et s’est associée le 11 janvier 2011 à Alstom pour créer EMBIX, une société commune de services de gestion de l’énergie destinés aux éco-quartiers.

Le cycle de vie des bâtiments

Repenser la conception des bâtiments est fondamental pour améliorer leur efficacité énergétique.

Les émissions de CO2 du secteur du bâtiment se fractionnent en trois étapes : celles liées à la construction de l'édifice, à son usage et enfin à sa destruction en fin de vie. L'essentiel des émissions se concentre pendant la phase d'exploitation d'un immeuble : chauffage, climatisation, appareils électriques, etc. Repenser la conception des nouveaux bâtiments (conception bioclimatique), et notamment leur isolation, est un élément fondamental pour améliorer leur efficacité énergétique. La consommation énergétique d'un bâtiment est aujourd'hui en moyenne de 400 kWh/ep/m²/an en France (ep : énergie primaire).

Les certifications

Bouygues s’attache à obtenir pour ses bâtiments neufs ou à rénover, en France et à l’International, les labels les plus exigeants.

Parallèlement aux labels énergétiques comme BBC, de plus en plus de bâtiments construits ou rénovés par Bouygues font l’objet de certifications plus larges, qui couvrent l'intégralité des enjeux environnementaux. Il s’agit notamment de la certification française HQE® (Haute Qualité Environnementale), de la nord-américaine LEED® (Leadership in Energy and Environmental Design) ou de l’anglaise BREEAM®  (Building Research Establishment Environmental Assessment Method). En 2014, Challenger, le siège de Bouygues Construction, actuellement en rénovation, sera titulaire de ces trois certifications. Bouygues Construction a réalisé par ailleurs le plus gros chantier de rénovation certifié HQE® en France sur la tour First à La Défense.

Rénover pour limiter la consommation

La rénovation : un marché essentiel à prendre en compte.

Les 300 000 logements et 14 millions de m² de bureaux construits chaque année ne sont pas les seuls concernés par le Grenelle Environnement. Le parc des bâtiments existants devra lui aussi être plus économe en énergie. L'objectif est ambitieux : diminuer sa consommation de 38% d'ici 2020. Un gigantesque chantier de rénovation s'annonce : les immeubles actuels représentent un « stock » de 30 millions de logements et 814 millions de m² de bâtiments tertiaires (source : Ademe). Pour relever ce défi, Bouygues a conçu plusieurs offres de réhabilitation pour différents types de bâtiments associées à des contrats de performance énergétique.


(Mise à jour : janvier 2016)

Avec le soutien de Bouygues, l’Ecole Nationale Supérieure d’Arts et Métiers (ENSAM) en partenariat avec l’ESTP a mis en place un Mastère spécialisé Construction et Habitat Durables.


Certification BREEAM

Bouygues Immobilier, 1er promoteur au monde à obtenir la certification BREEAM niveau \"outstanding\" dans la phase conception.