Rappel historique

L’Hôtel de la Marine, un balcon de l’histoire de France

L’Hôtel de la Marine a été construit entre 1757 et 1774 par l’architecte Jacques-Ange Gabriel au Nord-Est de l’actuelle place de la Concorde.

D’abord Garde-meuble royal qui abritait les objets mobiliers de la Couronne, le bâtiment a été dévolu au ministre de la Marine en 1789 lors du retour de la famille royale à Paris.

L’édifice a été le témoin des événements les plus marquants de l’histoire de France :

  • 11 juillet 1789 : charge du Prince de Lambesc sur la place Louis XV sur des manifestants protestant contre le renvoi de Necker et pillage des armes historiques conservées au Garde-meuble,
  • octobre 1789 : le ministre de la Marine s’installe dans le bâtiment du Garde-meuble,
  • 11 et 17 septembre 1792 : vol des diamants de la Couronne,
  • 11 août 1792 : la statue équestre de Louis XV est abattue ; la place prend le nom de « Place de la Révolution »,
  • 21 janvier 1793 et 16 octobre 1793 : établissement depuis l’Hôtel de la Marine des procès verbaux constatant la mort de Louis XVI et de Marie-Antoinette guillotinés sur la place,
  • 2 décembre 1804 : le bal du sacre est donné dans les salons en présence de Napoléon Ier et de Joséphine,
  • Automne 1830 : la place prend définitivement le nom de place de la Concorde,
  • 26 octobre 1836 : l’obélisque de Louqsor est érigé ; Louis-Philippe assiste à l’événement depuis la loggia,
  • 27 avril 1848 : signature de l’acte d’abolition de l’esclavage à l’initiative de Victor Schoelcher,
  • siège de Paris de 1870 : les salons sont réquisitionnés pour abriter un hôpital,
  • deuxième guerre mondiale : occupation par la Kriegsmarine,
  • 25 août 1944 : libération de Paris, passage du Général de Gaulle vers l’Hôtel de Ville après sa descente des Champs-Elysées.

Le bâtiment de l’Hôtel de la Marine a été classé à l’inventaire des Monuments Historiques par arrêté du 31 mai 1923 : il comporte une suite de pièces dont les décors (plâtres sculptés, boiseries peintes ou dorées, parquets…) retracent l’évolution ornementale de la fin du XVIIIe siècle à la fin du XIXe siècle, et constituent un ensemble cohérent d’un style de décoration marqué par la symbolique de la Marine. Le péristyle, qui constitue la façade extérieure du monument, est orné de sculptures particulièrement remarquables.


(Mise à jour : janvier 2016)