Magazine
Nos sites
Les sites du groupe
  • Bouygues SA
  • Services
  • Filiales

Un jeune homme bien en selle

Portrait
2 min
16/03/2017
Il cultive sa passion depuis le plus jeune âge. Benjamin Depons, 29 ans, collectionne les titres en horse-ball. Une discipline équestre, collective qui s’inscrit dans une pure tradition familiale. Aujourd’hui responsable Développement chez Bouygues Immobilier, Benjamin ne fait donc jamais cavalier seul. Portrait d’un collaborateur qui aime vivre sa vie au galop.
Benjamin Depons
29 ans
Responsable Développement chez Bouygues Immobilier
Horse-ball, sport équestre collectif
Benjamin Depons
C’est un sport collectif qui nécessite osmose
avec son cheval et esprit d’équipe.

Les steppes afghanes ont leur bouzkachi1, la pampa argentine son pato2, les collines viticoles de Saint-Émilion le horse-ball. Inventé en Gironde par une poignée de passionnés à la fin des années 70, ce sport équestre collectif mélange rugby et basket

Parmi les mordus qui en ont élaboré les règles, des membres de la famille Depons, dont est issue Benjamin. Ainsi, dès l’âge de huit ans, le futur responsable Développement chez Bouygues Immobilier participait à ses premières compétitions de horse-ball.
Une activité qui rythme à présent tous ses week-ends, entre compétitions internationales et entraînements avec l’équipe de Bordeaux-Blanzac. « C’est un sport collectif qui nécessite osmose avec son cheval et total esprit d’équipe », explique Benjamin.

Son palmarès ? Il est à son image, impressionnant. Au total : deux titres de champion de France, deux Champions League remportées, avant de décrocher le Graal lors de la Coupe du monde 2008 et de la Coupe d'Europe 2013. Ses derniers faits d'armes ? Un nouveau titre lors des championnats de France Pro élite organisés à Jardy, en 2016. Et une deuxième Coupe du monde soulevée au Portugal, la même année.

Double carrière

Mais cette passion dévorante n’empiète pas sur sa vie professionnelle, pour laquelle il tient à garder les rennes. « Mon entraînement s’adapte à mes horaires de travail et non l’inverse. En cas de compétition, je pose ponctuellement des RTT. » Talentueux, Benjamin est aussi à cheval sur ses principes.

1. Bouzkachi : deux équipes à cheval se disputent une peau de chèvre
2. Pato : deux équipes à cheval doivent lancer le pato, ballon de cuir à poignées, dans le panier de l’adversaire
Mon entraînement s’adapte à mes horaires de travail
et non l’inverse.