Magazine
Nos sites
Les sites du groupe
  • Bouygues SA
  • Services
  • Filiales

Economie circulaire : Bâtir pour l’avenir

Décryptage
2 min
03/03/2017
L'économie circulaire consiste à s'affranchir de la notion de déchets ultime afin de moins utiliser de ressources primaires extraites de milieux naturels.

Bousculer les codes. Faire du neuf avec du vieux. Et s’affranchir ainsi de la notion de déchet ultime. Le tout pour répondre à un enjeu environnemental : celui de freiner l’épuisement des matières premières non renouvelables de la planète.Le pari du groupe Bouygues ? Opter pour l’économie circulaire. Une manière de sortir d’un schéma linéaire qui, si la Terre était un smartphone, placerait celle-ci à un niveau de batterie critique. Comment ça marche ?

1Écoconception
2Réutilisation
3Recyclage
Recyclage des matières premières constitutives afin de produire
des MPS (matières premières secondaires) valorisées par des industriels
4Valorisation énergetique
Concevoir un produit sans obsolescence programmée, facilement réparable et recyclable.
Réutilisation après reconfiguration

Le saviez-vous ? 100 millions de téléphones sont en fin de vie en France
Bouygues Immobilier
Valorisation des matériaux encouragée. Dès la conception des projets : recyclabilité, adaptabilité et gestion circulaire des ressources pendant la vie des bâtiments.
Bouygues Telecom
Recommerce solutions :
start-up soutenue par Bouygues Telecom Initiatives qui fournit une seconde vie aux téléphones et smartphones, et recycle les éléments hors d'usage des appareils.
Bouygues Construction
Recyclage et reconditionnement des matériaux.
Colas
7,2 millions de tonnes de gravats et déblais divers recyclés dans le monde en 2015.
Utiliser le pouvoir calorifique du déchet en le brûlant et en récupérant cette énergie sous la forme de chaleur ou d'électricité.

Et demain ?

Courant 2017, le Groupe s’apprête ainsi à lancer deux nouveaux dispositifs. D’une part, une plateforme numérique de revente de matières premières de chantier et de matériaux de second œuvre en amont de tout projet de rénovation et de démolition. D’autre part, une base de données pour vendre l’usage des bâtiments aux clients, ainsi que les matériaux à des partenaires financiers.

Parce que d’ici à 2020, en Europe, 70% des déchets du bâtiment et des travaux publics devront être valorisés, le groupe Bouygues prend les devants. Un coup de boost bienvenu à l’heure où la Terre peine à répondre à de trop nombreuses sollicitations...