Dialogue social

Dialogue avec les partenaires sociaux

Le groupe Bouygues s’efforce de pratiquer les relations sociales d’une manière respectueuse et constructive, au profit des collaborateurs. Des moyens mis à disposition des organisations syndicales en sus de ceux alloués par les métiers ont été déterminés au niveau du Groupe par un accord signé en 2005. Outre les instances de dialogue social des filiales, le comité de Groupe France (trente représentants issus des quatre-cents comités d’entreprise des activités) et le comité d’entreprise européen (vingt-quatre représentants de onze pays) sont des lieux privilégiés pour les rencontres entre les représentants syndicaux de tous horizons et les dirigeants du Groupe. Ils permettent un échange ouvert et animé sur les perspectives économiques et financières, ainsi que les évolutions en matière d’emploi, de politique sociale, d’hygiène et de sécurité.

En France, l’intérêt que les collaborateurs portent à la qualité du dialogue social se traduit par une participation aux élections professionnelles (81 % en 2013) supérieure à celle que l’on constate sur le plan national (42,8 % selon le Haut conseil du dialogue social), donnant à leurs représentants une forte légitimité. Au niveau Groupe, un comité RH « Relations sociales » est dépositaire des valeurs définies par la Charte des Ressources humaines Bouygues (disponible sur www.bouygues.com). En France, la gestion des régimes de prévoyance des métiers est assurée de façon paritaire avec les syndicats.

Colas

Chez Colas, en France, le dialogue social s’exerce au sein de 356 comités d’établissements et comités centraux. La carte sociale des filiales routières

n’a pas été modifiée après la mise en place au 1erjanvier 2013 de la nouvelle organisation de l’activité routière de Colas en métropole. Le renouvellement des institutions au sein des filiales routières métropolitaines aura lieu en 2014. Les sociétés Aximum et Colas en Guadeloupe, en Martinique et en Guyane, ont mené des élections en 2013 et adapté la carte sociale à la réorganisation de leurs entreprises.

 

TF1

L’année 2013 aura été déterminante sur le volet du dialogue social en raison

du renouvellement des instances représentatives du personnel au sein de onze sociétés du groupe, dont TF1 SA. Les cinq organisations syndicales historiques sont représentatives au sein du groupe TF1.


(Mise à jour : janvier 2016)